Le rapport au tangible dans les écrits de Virginia Woolf, une variation de lumière dans mon atelier, la mémoire sensible d’un corps sont autant d’éléments qui nourrissent ma pratique. J’aspire à penser une relation entre l’objet photographié et la surface de l’image mais aussi entre le corps et l’image dans l’espace. Je réfléchis ainsi à une physicalité dans le voir en cherchant à instaurer un rapport à la fois sensible et physique avec l’image photographique.

 

 

 

 

 

 

  CV (pdf)  / carolinemauxion@gmail.com